Astragale et rajeunissement de l'ADN

 

L’astragale (Astragalus membranaceus) pousse au nord de la Chine, de 1 500 à 3 000 m d’altitude. Son habitat préféré est le bord des forêts car elle aime le soleil et un climat sec. On utilise les rhizomes avec les radicelles.


Cette plante de saveur douce est utilisée en médecine traditionnelle chinoise pour tonifier les méridiens de la rate et du poumon. De nombreuses prescriptions chinoises incluent l’astragale dans leurs formules. Avec le ginseng, c’est la plante la plus utilisée pour stimuler l’énergie et renforcer les défenses naturelles du corps.

 

Action:

Système immunitaire:

Par son action immunomodulatrice, stimule le système immunitaire de différentes façons. Il augmente le nombre de cellules souches dans la moelle osseuse et le tissu lymphatique et favorise leur développement en cellules immunitaires actives.

Augmente la résistance aux effets immunosuppresseurs des médicaments de chimiothérapie.

Augmente la formation des anticorps, en particulier les IgA et IgG dans la muqueuse nasale des personnes sensibles aux refroidissements.

 

Système cardiovasculaire:

Des principes actifs de l'astragale ont des effets bénéfiques sur la fonction cardiaque parce qu'ils inhibent la formation de lipides oxydés dans le myocarde et diminuent la coagulation sanguine

Abaisse la pression sanguine et améliore la microcirculation.

Foie:    Hépatoprotectrice, prévient la perte de glycogène hépatique.

Sur le contrôle de la glycémie:  Diminue le taux de sucre dans le sang mais sans effet hypoglycémique préjudiciable.

Sur la respiration cellulaire:   Améliore la tolérance des cellules à l’anoxie, inhibe la croissance des cellules tumorales.

Sur les glandes surrénales:   Favorise leur bon fonctionnement et s’oppose aux états de fatigue chronique,

L’astragale fait partie des plantes adaptogènes qui rééquilibrent le système d’adaptation au stress de l’organisme, tout comme le ginseng, l’éleuthérocoque, l’ashwagandha, le maïtaké ou le schizandra.

 

Recommandations:

Fatigue chronique avec manque de résistance à l’effort, transpiration excessive avec asthénie, convalescence.

Infections chroniques, boutons avec suppuration.

Mauvaise résistance au froid avec tendance aux refroidissements, faiblesse pulmonaire surtout pendant la période hivernale.

Effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

État de stress.

Asthme bronchique, allergies saisonnières.

Insuffisance hépatique.

Les polysaccharides de l'astragale ont aussi un effet positif sur le réveil des cellules souches, qui ont la faculté de réparer les organes endommagés.

 

REACTIVATION DE LA TELOMERASE

 

Réactivation de la télomérase par l’Astragale

 

Rajeunissement de l'A.D.N.

 


 

Présentation des télomères:

 

Les télomères, du grec telos (fin) et meros (partie) constituent la structure coiffant l'extrémité du double brin d'ADN des chromosomes.

 

Les chromosomes sont faits de filaments d'ADN, généralement en forme de X. Ces filaments d'ADN sont formés d'acides aminés : «nucléotides», qui contiennent les informations génétiques.

 


Chaque branche du X de nos chromosomes est ornée d'un capuchon protecteur, lui-même fait également de nucléotides, que l'on appelle «télomère».

 

Role de télomères :

 

protègent notre information génétique, au cœur de nos chromosomes,

 

ils aident notre ADN à se répliquer plus facilement, pour permettre la division cellulaire,

 

et donc la naissance d'une nouvelle cellule.

 

Plus nos télomères sont longs, mieux nos cellules sont protégées contre le risque de cancer, et plus elles peuvent se reproduire facilement et ainsi régénérer nos organes.

 

A chaque division cellulaire, nos télomères perdent quelques dizaines ou quelques centaines d'acides aminés. Les télomères humains sont programmés pour se raccourcir d’environ 100 paires de bases par division cellulaire.
Donc avec le temps nos télomères deviennent de plus en plus courts.

 


Nos cellules mettent de plus en plus de temps à se diviser, jusqu'à ne plus y parvenir du tout.
Elles vieillissent et nos organes commencent à vieillir rapidement.  De plus, les télomères ont un rôle protecteur pour nos gènes. Lorsque nos télomères raccourcissent, notre matériel génétique est de moins en moins bien protégé. Augmente alors le risque de mutations anarchiques dans nos chromosomes, et le risque de cancer.

 


On a en outre observé que des télomères courts sont des facteurs de risque d’athérosclérose, d’hypertension, de maladie cardiovasculaire, d’Alzheimer, d’infections, de diabète, de fibrose, de syndrome métabolique, de cancers et influent sur la mortalité globale.

 

L'ASTRAGALE stimule la production de «télomérase», l'enzyme qui favorise l'allongement des télomères.

https://www.antiageintegral.com/anti-age-revitalisation/telomerase_longevite

 


Toutes les informations sur ce site web est pour référence et à des fins éducatives seulement. Si vous avez un problème médical, s’il vous plaît consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils médicaux spécialisés.